Partage ressemble à potage,

07 janvier 2009

(dans trois jours, tu devrais voir danser des objets devant ton nez)

Posté par Cohorte à 17:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 décembre 2008

oui c'est vrai

bien il est vrai que l'enthousiasme n'est plus le même cependant comment faire ... ? je veux te faire voir, te montrer et pourtant ce n'est jamais assez complet, elle était tellement plus vivante autour de cette chose très sucrée à la fraise du starbucks...  bon

retour à la normal alors t'attend

Posté par Cohorte à 10:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2008

les contes de Vianney (autre)

"Au support d’un toit, à l’échelle d’une cheminée observant ses centaines de degrés. Allaient et venaient les flocons. Plus nombreux encore que les cons dans ces foyers réchauffés, surchauffés, cloisonnés ou s’échappaient des volutes âpres de discours sur le monde la vie l’avenir… Le clochard, un mousqueton à la main souriait de ce schéma et au soleil renversé par la clarté de la neige, et à sa propre lumière qui l’étourdissait. Il souriait un corde enroulée posée sur son épaule, il souriait, il n'avait rien de mieux à faire."
                                                                                                                 Vianney

Posté par Cohorte à 13:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

les contes de Vianney

"Il y avait des hommes qui parlaient gravement de choses très sérieuses ça s’écorchait et ça s’ébruitait, les mots prenaient de la hauteur vacillaient sous le poids incommensurable de concepts « très calés ». Ils y avaient des gens pour les écouter qui en parlaient à leur tour plus posément et plus maladroitement prés de la machine à café. Ça donnait une autre dimension à la poussière environnante, ça laissait les gens plus oxygénés ils se sentaient plus généreux avec leurs neurones.
Enfin tout cela donnait lieu à des prises de consciences, à des actes au quotidien, minimes, soit ! Mais tellement prenant qu’ils devenaient de véritables rituels, les statistiques balançaient du côté de ces nouveaux prophètes aux voix si graves, l’espoir baignait par-dessus bord, on en refilait aux pays voisins à coups de grandes détonations médiatiques … L’air circulait à 95 % par l’artifice des esprits, on avait rien oublié, sauf peut-être d’être nés…  "      

Posté par Cohorte à 13:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 novembre 2008

Guillaume

01

Il a écrit la Déséducation Sentimentale au lieu d'aller à l'ANPE et il a été voir s'il pouvait entrer à Saint Jacques la semaine dernière mais on lui a refusé l'entrée. Guillaume était très triste en m'annonçant ça.
Mais en même temps il était très joyeux, il riait un peu et il baillait par moment. Le problème, c'est qu'avant Guillaume ressemblait à quelque chose comme ça :

n631125444_4569005_7864

Mais qu'avant hier quand il est rentré chez moi sans prévenir en ayant demandé à toutes les maisons de la rue si elles connaissaient une Maeva dont il avait perdu le numéro de téléphone, il était RASE


(...)

Posté par Cohorte à 18:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]

régine

Regina1

Tu me films là?

Regina2regina3

regine7

Rehgina4

Posté par Cohorte à 17:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]